Les intelligences artificielles dans le quotidien d'un designer

Les réflexions du studio
account_circle
Baptiste Movrel
7/12/2023

Les IA causeront la fin des designers d’interfaces.Â đŸŠŸđŸ”„
‍

Calmons-nous ! Ne prenons pas cette phrase comme une prĂ©diction
du moins, pour l’instant
 👀

L’humanitĂ© ne dĂ©couvre pas le concept d’intelligence artificielle, on retrouve cette technologie dans de nombreuses Ɠuvres littĂ©raires, films ou encore sĂ©ries. MalgrĂ© tout, son irruption rĂ©cente dans nos vies quotidiennes fait beaucoup parler d’elle, pour certain elle fait mĂȘme peur !

De nombreux questionnements sont alors nés, et ce, dans tous les domaines.

Alors, amis designers, doit-on avoir peur ? Regardons ensemble.

‍

‍

Irruption fracassante de l’IA

Avant son Ă©mergence, les intelligences artificielles Ă©taient principalement associĂ©es Ă  l’imaginaire. Que ce soit le mythe de Talos, l’automate forgĂ© par HĂ©phaĂŻstos ou encore les robots humanoĂŻdes d’Issac Asimov dans sa sĂ©rie de nouvelle : I, Robot, nous avons tous dĂ©jĂ  entendu ces histoires qui nous semblaient illusoires.

Pourtant, les IA ont bel et bien rĂ©ussi Ă  sauter dans le monde rĂ©el. Et quel saut ! Puisqu’il n’y a plus une conversation de cafĂ© sans que l’on en parle. FascinĂ© par cette Ă©volution nous avons dĂ©cidĂ© d’en apprendre d’avantage sur ce changement fulgurant.

‍

Tout commence suite Ă  la crĂ©ation d’un calculateur gĂ©ant, possĂ©dant des capacitĂ©s surhumaines : l‘ordinateur. CrĂ©Ă©e Ă  des fins militaires dans un premier temps, cette invention crĂ©a l’engouement dans de nombreux secteurs. Des industrielles aux scientifiques tout le monde y allaient de son ingĂ©niositĂ© pour utiliser cette nouvelle capacitĂ© de calcul.

Certains ont alors commencĂ© Ă  imaginer, l’inimaginable : crĂ©er de toutes piĂšces une intelligence numĂ©rique. Ces ovnis (pour l’époque) Ă©taient certainement bercĂ©s par les comptes et histoires qu’ils entendaient plus jeunes.

Malheureusement pour ces avant-gardistes, nous Ă©tions encore au XXĂšme siĂšcle et les capacitĂ©s de calcul des ordinateurs Ă©taient encore limitĂ©es par des contraintes technologiques. La reproduction d’une intelligence Ă©tait, pour le moment, impossible.

‍

Impossible n’est pas
 dans le vocabulaire de l’humanitĂ©. À force de persĂ©vĂ©rance et d’avancĂ©es scientifiques dans de nombreux domaines, quelques portes ont commencĂ© Ă  s’ouvrir. Des portes derriĂšre lesquelles se trouvaient l’intelligence artificielle.

‍

Attention, n’imaginez pas que la route fut simple. Les premiĂšres inventions perçues comme de l’IA par le grand public n’étaient en rĂ©alitĂ© qu’une suite d’instructions algorithmiques. D’ailleurs, peut-ĂȘtre que cela risque de vous dĂ©cevoir mais c’est toujours un peu le cas.

‍

Es-tu en train de nous dire que les intelligences artificielles n’existent pas !?

‍

Oui
 et non. Il existe en rĂ©alitĂ© plusieurs “niveaux” d’IA.

Celles que l’on rencontre aujourd’hui sont des intelligences artificielles dites “faibles”. Ce sont des IA, qui ne possĂšdent aucune sensibilitĂ© et qui sont excellentes dans la rĂ©alisation d’une seule tĂąche. Un exemple relativement explicite pour ce type d’IA est AlphaGo. Il s’agit de la premiĂšre intelligence artificielle ayant rĂ©ussi Ă  triompher face Ă  un humain lors d’une partie de GO (jeu de plateau japonais considĂ©rĂ© comme plus complexe que les Ă©checs).

‍

D’accord, d’accord, mais Chat-GPT est capable de faire une multitude de choses non ?

Vous visez juste, Chat-GPT est capable de vous aider Ă  cuisiner en vous donnant les instructions nĂ©cessaires, mais aussi Ă  philosopher Ă  la place de lycĂ©en, tout en aidant des centaines de milliers de dĂ©veloppeur Ă  augmenter leur productivitĂ©. Cependant Chat-GPT n’a en rĂ©alitĂ© qu’une seule rĂ©elle compĂ©tence : apprendre.

Bon, quel serait un article qui parle de technologie sans un peu d’anglicisme ? Chat-GPT se base sur le “deep learning”, ce qui une fois traduis par le chat en personne, donne : apprentissage profond. Le concept de ce type d’apprentissage numĂ©rique est simple (façon de parler) car il vise Ă  imiter le fonctionnement des neurones, oui, ceux prĂ©sent dans notre cerveau. Ici, nous ne rentrons pas spĂ©cialement dans les dĂ©tails de cette merveilleuse technologie en expliquant que le deep learning n’est en fait qu’un sous ensemble du machine learning etc. Nous vous conseillons cependant d’aller lire quelques articles Ă  ce sujet, c’est rĂ©ellement passionnant.

‍

Bref ! Les IA faibles sont quand mĂȘme impressionnantes. Mais ça ne s’arrĂȘte pas lĂ .

Deux formes d’IA sont encore coincĂ©es derriĂšre une porte de l’imaginaire collectif. Les intelligences artificielles fortes et les gĂ©nĂ©rales. GĂ©nĂ©ralement c’est elles qui inquiĂštent le plus la sphĂšre scientifique.

En vulgarisant :

  • L’IA forte 👉 que l’on appelle aussi super-intelligence (rien que ça) serait capable d’avoir une conscience propre.
  • L’IA gĂ©nĂ©rale 👉 quant Ă  elle serait capable d’effectuer tout types de tĂąches en y ajoutant la cognition.

Peut-ĂȘtre qu’un jour nous connaitrons ces formes d’intelligence et qu’elles envahiront notre quotidien, exactement comme les “faibles” sont en train de le faire. AprĂšs, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais essayons dĂ©jĂ  de comprendre comment tirer le meilleur de la technologie disponible actuellement.

‍

‍

Un assistant personnel pour les designers

Toute rĂ©flexion mĂ©rite contexte, nous sommes une Ă©quipe constituĂ©e d’UX designers, d’UI designers, de graphiste et de designers de produits. Nous Ă©voluons donc dans un environnement trĂšs orientĂ© web. N’hĂ©sitez pas Ă  jeter un coup d’oeil sur nos prĂ©cĂ©dents articles, que vous trouverez en bas de page pour en savoir plus.

‍

Maintenant que vous avez un peu plus de contexte revenons à nos moutons : l’IA pour les designers.

Les intelligences artificielles faibles, bien qu’elles portent un nom complĂštement pĂ©joratif permettent d’augmenter drastiquement la productivitĂ© d’une Ă©quipe de designers.

Comment me direz-vous ?

‍

Tout simplement en vous fournissant un assistant, capable de vous aider 24/7, sans aucune fatigue apparente, car la seule chose qui est usĂ©e ici, c’est une force de calcul placĂ©e dans une Ă©niĂšme salle serveur.

Vous pourrez alors dire au revoir Ă  toutes les tĂąches chronophages que vous considĂ©riez comme inintĂ©ressantes, vous pouvez Ă©galement dire au revoir Ă  la panne d’idĂ©e, car votre assistant est lĂ  pour relancer votre Ă©lan. Plus qu’un simple outil de productivitĂ© les IA seront un rĂ©el bĂąton sur lequel vous pourrez vous appuyer dans de nombreuses situations.

‍

Tout cela est bien prĂ©senter, ou pourrait presque aller jusqu’à dire que ça vend du rĂȘve. Mais qu’en est-il de la rĂ©alitĂ© ?

‍

‍

Cas d’usage de l’IA dans une Ă©quipe de design

À ADN Studio, comme tout le monde, nous avons commencĂ© l’utilisation des IA pour s’amuser, s’émerveiller, avec cet outil qui a tout pour rĂ©volutionner notre maniĂšre de travailler, voire mĂȘme de vivre au quotidien.

Parfois cela était intéressant :

Capture d'écran d'une conversation chat-GPT dans laquelle on aperçoit une réponse comprenant du code

‍

Parfois moins :

Capture d'écran d'une conversation chat-GPT dans laquelle la question suivante est posée : "que faire en croatie en vacance d'été

‍

Puis nous avons dĂ©cidĂ© de l’intĂ©grer dans notre quotidien professionnel. Premier obstacle : comment faire ?

L’utilisation de cet assistant nouvelle gĂ©nĂ©ration est si vaste qu’il a Ă©tĂ© difficile pour nous de choisir un seul cas. Donc nous avons commencĂ© par l’utiliser rĂ©guliĂšrement pour un peu tout et n’importe quoi. Cependant cette mĂ©thode ne nous convenait pas. Bien qu’intĂ©ressante, nous remarquions que le temps passĂ© Ă  maitriser les prompts et sortir une rĂ©ponse utile Ă  Chat-GPT Ă©tait une tĂąche qui pouvait, selon la situation, ĂȘtre trĂšs long.

‍

Donc nous avons prĂ©fĂ©rĂ© faire ce que l’on sait faire de mieux : penser design.

Les itérations ont alors commencé.

‍

La premiĂšre Ă©tape consiste Ă  rĂ©colter un maximum de tĂąches qui sont, pour nous, chronophages, avec un intĂ©rĂȘt moindre.

La deuxiĂšme consiste Ă  sĂ©lectionner une seule tĂąche que nous nous forcerons Ă  faire uniquement avec l’aide d’une intelligence artificielle.

Ensuite, lors de la troisiÚme étape nous échangions sur les bienfaits de cette intégration, les astuces dénichées ainsi que le temps que cette intégration nous a permit de gagner.

La force de cette mĂ©thode est l’intĂ©gration par l’habitude. En nous forçant pendant Ă  un temps Ă  utiliser les intelligences artificielles nous prenions l’habitude de mettre Ă  contribution notre assistant. De plus lorsque l’on effectue une tĂąche rĂ©guliĂšrement on apprend naturellement Ă  l’optimiser, donc finit le temps perdu Ă  Ă©crire des prompts qui ne donne rien, surtout lorsqu’on est une Ă©quipe entiĂšre Ă  se donner des astuces.

‍

Je sais ce que vous attendez maintenant : quelles sont les tñches dans lesquelles nous utilisons l’IA dans notre quotidien ?

‍

Nous avons commencĂ© par la rĂ©daction de mail. Peu excitant sur le papier, cependant le gain a Ă©tĂ© rĂ©el. Plus besoin de passer du temps Ă  rĂ©diger un texte qui soit Ă  la fois concis et cordial. Quelques points importants et notre assistant s’occupe du reste. De cette maniĂšre, nous gagnions quelques minutes par jour, ce qui rapporter Ă  l’annĂ©e peut se transformer en journĂ©e entiĂšre.

‍

DeuxiĂšme exemple concret, qui rejoint le premier : la documentation. Que ce soit pour un design systĂšme, pour des processus mĂ©tier et j’en passe, nous utilisons Ă©galement les intelligences artificielles. Dans ce cas d’usage, le gain de temps est plus important, car pour Ă©crire la documentation d’un systĂšme de design (design system) il faut Ă©normĂ©ment rĂ©diger.

‍

Nous sommes toujours en train d’itĂ©rer sur les maniĂšres dont nous pouvons utiliser l’intelligence artificielle, les pistes actuelles concernent les images dans les productions visuelles, les conventions de nommage dans nos fichiers ou encore l’idĂ©ation (lĂ©gĂšrement plus complexe).

‍

Aprùs si il fallait retenir une seule chose c’est que l’utilisation des IA est indispensable pour essayer de faire partie de ceux qui prennent le bon virage.

‍

‍

Conclusion

Vous l’aurez certainement compris, la fin des designers est relativement lointaine. Nous pensons juste qu’une nouvelle Ăšre est en train de s’installer, une nouvelle Ăšre qu’il va falloir rĂ©ussir Ă  intĂ©grer. Dans l’équipe nous sommes tous intriguer par cette nouvelle technologie, et nous comptons bien prendre le virage sans freiner.

L'IA, en tant qu’assistant, offre une opportunitĂ© d'optimiser notre efficacitĂ©, de rĂ©duire les tĂąches rĂ©pĂ©titives et de se concentrer sur des aspects plus stratĂ©giques de nos mĂ©tiers. Actuellement avec les IA faibles, c’est cette synergie entre l’intelligence humaine et artificielle que nous cherchons Ă  atteindre. Et nous pensons pouvoir le faire.

Et vous comment envisagez-vous cette nouvelle Úre ?

‍

Petit jeux : Une partie de cet article a été rédigée par une intelligence artificielle, saurez-vous la trouver ?

Discutons d’expertises

Découvrez nos articles dans lesquels vous trouverez des axes de réflexion sur des sujets diverses et variés.
DĂ©couvrez tous nos articles !

L'IA au service de l'accessibilité

Qu'est-ce que l'Ă©co-conception selon ADN Studio ?

DĂ©couvrez tous nos articles !

Un projet en tĂȘte ?

Commençons une nouvelle aventure ensemble.
De l’audit d’expĂ©rience utilisateur, au dĂ©veloppement d’applications en passant par la crĂ©ation de sites internet accessibles, nous rĂ©aliserons vos projets.
Parlez-nous de votre projet !