Qu'est-ce que l'éco-conception selon ADN Studio ?

Les codes du design n°3
account_circle
Baptiste Movrel
7/3/2024

L’éco-conception de produit numérique nous sauvera tous du réchauffement climatique. 👀🌍

Bon, sans trop de surprise… c’est FAUX !

Il serait réducteur de penser que le numérique est le seul sujet en cause dans cette histoire. Cela dit, il faut quand même souligner que tous les secteurs ont leurs propres actions à mener, et le numérique en fait bien sûr partie.

Mais alors, qu’est-ce que l’éco-conception ? Comment l’appliquer ? Et qu’est-ce qu’on en pense (vraiment) à ADN studio ? Découvrez cela 👇

Qu’est-ce que l’éco-conception numérique ?

Pour faire simple, l’éco-conception c’est le fait de penser des services numériques pour qu’ils aient un impact environnemental faible tout au long de leur vie.

Afin de mieux comprendre la définition, décortiquons-la (pas trop quand même).

D’abord, qu’est-ce qu’un « service numérique » ? Ce sont tous les éléments qui permettent la mise à disposition d’un service grâce à un ou des intermédiaires numériques. Et puisque une image vaut mille mots voici un schéma explicatif :

Les couches composants un service numérique : Logiciel comme teams, le site Patagonia, intranet de votre entreprise etc. Matériel comme les téléphones, écrans ou encore les montres connectées. Infrastructure composé de câbles sous-marins, de réseau d'entreprise etc. Pour finir les autres services numériques comme les éditeurs ou les fournisseur d'accès à internet.
Schéma des éléments composants un service numérique

Ensuite, parlons de la VIE (rien que ça) d’un service numérique. Bon, sans m’emballer, on parle plutôt de cycle de vie. Mais alors de quoi s’agit-il ?

C’est l’ensemble des étapes par lesquelles un service numérique va passer du début à la fin de sa vie (merci Captain Obvious). Il existe plusieurs normes qui définissent les étapes d’un cycle de vie de service numérique. Ici nous nous intéresserons à la ISO 14040:2006 qui en définit 5 :

  1. Conception
  2. Fabrication
  3. Distribution
  4. Utilisation
  5. Fin de vie

Pour résumer : l’éco-conception, c’est penser aux répercussions environnementales entraînées par un service numérique, depuis sa conception jusqu’à la fin de sa vie. Et bien sûr, au-delà d'y penser, il faut agir et mener des actions pour réduire ses répercussions.

Mais alors…. Comment faire ?

Appliquer l’éco-conception

Pour bien appliquer ce concept, il faut comprendre d’où vient son impact.

La réponse est devant nous (oui oui, littéralement, juste devant) : le terminal qui vous sert à la lecture de cet article. Le quoi ? Le terminal, dans notre schéma précédent, correspond à la partie matérielle, soit un téléphone, une tablette, un ordinateur portable ou même un tamagotchi.

D'après l'ARCEP :

“75% des impacts environnementaux du numérique surviennent lors de la fabrication des appareils (ARCEP). Or, l’obsolescence des terminaux est principalement causée par la couche logicielle”

Vous commencez à voir où on va ?

Pour réduire efficacement notre empreinte numérique, il faut concevoir des services numériques qui évitent l’obsolescence prématurée des terminaux.

Mais de nouveau… Comment faire ?

En somme, il « suffit » d’intégrer ce principe directement dans les étapes du processus de conception.Évidemment, toutes les équipes possèdent leurs propres processus. Néanmoins, pour l’exemple, on se basera sur les 4 étapes proposées par le (très bon) ouvrage de Frédéric Bordage, Jérémy Chatard, Stéphane Bordage et Thomas Lemaire :  Éco-conception web les 115 bonnes pratiques :

Étape 1 : La spécification

C’est la première barrière, la porte qu’il faut tenir avec vigueur :

Hodor de la série Game oh throne avec le texte suivant : "Hold the door, hold th door, hold t door, hol t door, hol door, hodor.

Définir avec précision le besoin utilisateur en le vérifiant directement auprès d’eux. Cela évitera la création de chimères à plusieurs têtes et permettra la conception d’un service avec uniquement les fonctionnalités utiles

Étape 2 : La conception

On peut maintenant profiter de l’étape de conception pour se concentrer sur les différents parcours qu’elle va proposer. Ils doivent être simples, intuitifs et surtout (une fois de plus) validés auprès des utilisateurs. Une impression de déjà vu ? Et oui, on reconnaît les méthodes d’une bonne UX, en introduisant les utilisateurs finaux dans les processus.

Étape 3 : La réalisation

Tout est prêt ! Passons au développement. Cette partie concerne principalement les équipes techniques qui doivent respecter une chose : les bonnes pratiques !

Simple, mais pas si simple. Elles permettront une réduction de l’impact environnemental, une amélioration des performances et un meilleur référencement naturel (si votre solution est sur l’internet)

Étape 4 : L’utilisation

La dernière étape est arrivée. Tout au long de son cycle de vie le service génère des dépenses environnementales, l’objectif est donc de les réduire au maximum. On cherche par exemple à limiter les envois de mails, ou à éviter les redirections à tout va.

Vous l’aurez remarqué, l’éco-conception possède des similitudes avec d’autres processus de conception. Mais la principale, celle qu’il faut prioriser est : l’amélioration continue.

Qu’attendez-vous pour vous essayer à cette pratique ?

Notre avis (le melon…) peut-être ? Il est juste en dessous ! 👀

L’éco-conception au studio

Pour nous, il existe deux problématiques principales autour de cette philosophie :

1- Le greenwashing

Depuis quelques années l’apparition soudaine d’une conscience écologique chez le grand public a provoqué de nombreux bouleversements dans la vie des marques. Elles ont toutes essayé d’afficher patte blanche à ce sujet en menant de petites actions… très visibles, ou du moins, mises en avant. Ces petites actions leur permettaient alors d’éviter, de vrais, grands changements (coûts) au sein de leur entreprise.

C’était sans compter sur les aficionados de la lutte écologique qui ont vite compris la supercherie ! Des signalements ont alors été faits, dénonçant les entreprises qui effectuaient du greenwashing.

On retrouve, maintenant, des dérivés de cette lutte un peu partout, dans les conversations autour d’un café, dans les commentaires LinkedIn et même dans les conventions, où les questions fusent. Le débat sert à l’opinion, c’est certain, mais on remarque également qu’il peut provoquer un ralentissement de l’engagement.

Effectivement, quand une personne parle sur LinkedIn de l’action qu’elle a menée dans son entreprise pour favoriser l’éco-conception, on retrouve toujours des commentateurs armés d’arguments négatifs, qui peuvent être très décourageants.

Au studio, nous pensons que toute action a son utilité. Le plus important pour nous : la démarche.

Si une équipe de concepteurs a défendu son projet éco-conçu, de toute ses forces, alors il est important d’en reconnaître les bienfaits et les encourager à continuer dans ce sens. Autrement les concepteurs seront de plus en plus désengagés.

Donc, tous les membres du studio s’appliquent à réduire l’impact écologique de ses solutions.

Alors oui, l’impact est limité, au début, mais à force de répétition, nous arriverons à réduire significativement l’impact de nos projets, et qui sait, peut-être pousser d’autres personnes à essayer. Après tout, les métiers de conception c’est avant tout la sollicitation du cerveau collectif accompagné d’itérations n’est-ce pas ?

2- Éco-conception VS finance

Le deuxième sujet, très important : l’argent.

Toute entreprise a pour objectif une augmentation de ses gains, n’est-ce pas Picsou ?

Picsou qui sort d'un mûr possédant entre ses mains un affiche avec marqué "oui !!"

Malheureusement, souvent les processus d’éco-conception sont vus comme des freins aux gains financiers.

C’est faux ! ❌

La majorité des résultats provoqués par l’éco-conception serviront positivement les objectifs business. Par exemple, en respectant les bonnes pratiques de développement, on s’assure un référencement naturel efficace et une expérience utilisateur agréable grâce aux temps de chargement réduits. L’entreprise obtiendra alors de la visibilité, des utilisateurs plus satisfaits, et donc, naturellement un taux de conversion en hausse.

C’est vrai ! ✅

Oui, oui, c’est aussi vrai. L’éco-conception, dans certains cas, est un frein aux gains. Dans le cas d’Instagram, Tiktok ou encore les sites de vente en ligne. Pourquoi ?

Car leur concept est basé sur la rétention d’utilisateur. Plus un utilisateur passe du temps sur leur service, plus l’entreprise génère de l’argent.

Attention à ne pas faire de raccourcis. Le concept de ces services pose problème MAIS cela ne veut pas dire que l’application est irrécupérable. On peut tout de même appliquer des actions d’éco-conception pour réduire l’impact. C’est toujours un pas de plus pour notre planète. Par exemple, rien n’empêche de faire davantage d’effort sur la qualité du code.

Pour conclure sur la vision du studio : l’utilisation de l’éco-conception s’est naturellement intégrée dans nos processus de création. Cependant comme toutes méthodes elle présente des avantages et inconvénients que nous connaissons et auxquels nous essayons de pallier en fonction des besoins du projet. Finalement, comme tous les projets, on adapte la solution en gardant un seul mot d’ordre : FAIRE.

En conclusion

Les sujets qui gravitent autour de l’environnement font souvent polémique et l’éco-conception en a fait les frais. Mais, notre planète commence à fatiguer et c’est le devoir de tous d’essayer de faire des actions, aussi minimes soient-elles, pour faire avancer les choses vers une amélioration.

Donc oui, l’éco-conception n’est pas toujours appliquée à 100%, oui il y a souvent du greenwashing et bien sûr que cela ne nous sauvera pas… par contre, est-ce que cela signifie qu’il ne faut pas AGIR ?

Pour nous chaque action compte !

Découvrez ci-dessous tous nos articles pour en apprendre plus sur nous et le design numérique.

Discutons d’expertises

Découvrez nos articles dans lesquels vous trouverez des axes de réflexion sur des sujets diverses et variés.
Découvrez tous nos articles !

L'IA au service de l'accessibilité

Les intelligences artificielles dans le quotidien d'un designer

Découvrez tous nos articles !

Un projet en tête ?

Commençons une nouvelle aventure ensemble.
De l’audit d’expérience utilisateur, au développement d’applications en passant par la création de sites internet accessibles, nous réaliserons vos projets.
Parlez-nous de votre projet !